A propos de la pub !

Mille excuses pour celles et ceux qui visitent mon blog, il y a des pub qui apparaissent....Je ne suis pas responsable de ces publications et ça me met même dans des situations désagréables quand je vois, par exemple, des annonces pour la calendrier vaccinal, des boissons énergisantes... !!!  Je vais essayer de remédier à ça pour que ces pubs n'apparaissent plus !!! Bonnes visites - tout de même - !  Prenez soin de vous. Michel.

Recherche

Présentation

HomeNaturo, Votre Naturopathe

A.HomeNaturo OverblogNaturopathe diplomé du CENA. 

Consulations à votre domicile en Région Parisienne : Hauts de Seine, Val de Marne, Val d'Oise, Yvelines, Sarthe et Orne.

Réglage et plan alimentaire personnalisé - Gestion du Stress - Accompagnement des sportifs -

Accompagnement dans les magasins bio -

Ateliers & Conférences -

 

 

Partager

Profil

  • Michel-HomeNaturopathe
  • Home Naturo-Naturopathe à Domicile
  • Découvrez mes conseils de Naturopathe diplômé de l'École de Robert Masson et restez en bonne santé grâce aux techniques naturelles de santé comme l'aromathérapie parce que votre santé vous appartient. Consultations à domicile.

Calendrier

Août 2014
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
             
<< < > >>

Syndication

  • Flux RSS des articles

Créer un Blog

Samedi 5 mars 2011 6 05 /03 /Mars /2011 17:39

CHLOROPHYLLE-2 Les apports


de la chlorophylle


dans l’alimentation

 

On retrouve la chlorophylle dans les légumes verts mais aussi dans les herbes aromatiques, c’est elle qui leur donne leur couleur.  


Avant tout anti-anémique et antiseptique, la chlorophylle tonifie également le cœur, stimule les muscles et les nerfs, diminue le taux de cholestérol favorise la diurèse et est un régulateur intestinal...


Enfin, sachez que si vous consommez de la chlorophylle dans votre alimentation et à condition, toutefois, de la consommer à l’état cru, puisque la chaleur, et a fortiori la cuisson, la déstructurent complètement vous ne bénéficirez que d’un minimum de ses apports et enfin ses vertues thérapeutiques seront bien moins assimilables et puissantes que si vous utilisez sous sa forme pure dans des compléments alimentaires.


CHLOROPHYLLE-3.jpg Voici pourtant une petite liste des aliments contenant le plus de chlorophylle qui, de toutes façons, seront toujours bienfaisants pour l’organisme.


Le basilic

Evitons aussi de faire cuire le basilic ! D’autant plus qu’il développe beaucoup plus son arôme incomparable à l’état cru qu’à l’état cuit.

Cette plante aromatique facilitant la digestion, originaire d’Asie et qui ne compte pas moins de 150 variétés, devrait en effet ne condimenter que les salades et les crudités, ainsi que les potages et les céréales après cuisson. La fameuse soupe au pistou n’incorpore le basilic qu’au moment de servi et ce n’est qu’en versant la soupe dans la soupière que l’on y ajoute le basilic, préalablement écrasé au mortier avec de l’ail et de l’huile d’olive.

Le basilic est un tonique nerveux et surrénalien, un antispasmodique, un stomachique, un antiseptique intestinal, et un hemménagogue. On l’indique en cas d’asthénie nerveuse, de surmenage intellectuel, d’insomnie, de spasmes gastriques, de migraines, de goutte, de règles peu abondantes, d’infections intestinales et de vertiges...

Le chou

Plante chlorophyllienne par excellence, le chou vert est un reconstituant cellulaire et sanguin de tout premier ordre.

Dans la mesure du possible, on évitera de faire cuire le chou, et on le consommera soit en salade, découpé en très fines lamelles, soit en jus frais. Sous ces formes, il constituera un merveilleux rénovateur de tout le système digestif, un dépuratif de l’organisme, un antibiotique, et il luttera efficacement contre l’anémie et la fatigue.

Pour se reminéraliser, on mélangera le jus de chou aux jus de carotte et de navet.

Les différents nutriments, dont il est particulièrement riche, calcium, soufre, iode, magnésium, potassium, vitamines A, B et C, l’indiquent dans de très nombreuses affections.

L’épinard

Encore trop souvent consommé cuit, l’épinard - qui ne contient pas tant de fer que Popeye nous l’a fait croire - constitue une salade verte des plus riches en minéraux (sodium, potassium, calcium, phosphore, magnésium, soufre, manganèse, zinc et cuivre en abondance).

La salade d’épinard peut, bien sûr, être consommée seule ou en mélange avec d’autres salades ou crudités.

A noter que le Dr Valnet conseille également de prendre 1/5 de jus d’épinard dans 4/5 de vin de Bordeaux en cas de sénescence ou de convalescence.

L’épinard est avant tout un reminéralisant, mais aussi un stimulant pancréatique, un tonicardiaque, et un anti-anémique.

On l’indique évidemment surtout en cas de rachitisme et de problèmes de croissance, dans les convalescences et dans l’anémie.

La menthe

La menthe est un tonique et un antiseptique général, un stimulant du système nerveux et de l’estomac, un antispasmodique et un carminatif des plus efficaces.

On peut avantageusement prendre l’habitude d’ajouter systématiquement quelques feuilles de menthe à nos crudités ou sur une poëlée de légumes qu’elle réveillera d’une note poivrée et pourquoi ne pas mâcher quelques feuilles de menthe, tous les matins.

Toutefois, attention : prise en grande quantité dans la soirée, la menthe peut provoquer de l’insomnie.

Elle est aussi déconseillée aux mères qui allaitent.

On l’indique surtout en cas d’atonie digestive ou d’indigestion, d’aérophagie, de flatulences, de palpitations ou de vertiges... mais elle est également excellente pour traiter la fatigue, les parasites intestinaux, certaines migraines, les règles douloureuses ou les spasmes gastriques...

L’ortie

Bien sûr l’ortie, apprenez à connaître et à consommer cette plante quasi miraculeuse et si riche en minéraux. Si vous avez un jardin laissez donc une touffe d’ortie pousser librement et cuillez-en à volonté.

On peut tout à fait consommer la feuille d’ortie crue, en salade, de préférence hachée en mélange avec d’autres crudités et notamment du blé germé. Cette recette, particulièrement revitalisante, impose toutefois de n’utiliser que la pointe des jeunes feuilles bien lavées et très finement hachées.

Par contre, pour faire du jus d’ortie, rien n’empêche de centrifuger la feuille entière, et même quelques tiges. Une petite tasse quotidienne d’un tel jus, que l’on peut, bien évidemment, mélanger à d’autres, a un effet hémostatique et vasoconstricteur.

Enfin, si l’on veut préparer une bonne soupe aux orties, plutôt que de faire cuire toutes les feuilles, pourquoi ne pas en mixer une grosse poignée crue pour l’ajouter une fois que les autres ingrédients auront été cuits ?

L’ortie est essentiellement tonique, astringente, hémostatique, dépurative, galactogène et diurétique ; on l’indiquera surtout dans les cas de : dermatoses, ulcères gastriques et intestinaux, hémorragies, hémophilie, rhumatismes ou anémie.

homenaturo le coin cuisine 1ère de Couv Lire deux recettes avec de l'ortie :

Suprême de volaille farcie à l'ortie ici et

Feuilleté à l'ortie ici

Le persil

Merveilleux persil…D’usage, fort heureusement, très répandu. Exceptionnellement riche en vitamine C, le persil contient également de grandes quantités de fer, de manganèse et de provitamine A...

Le persil est considéré par de nombreux professionnels de la santé comme un des principaux aliments-médicaments... à tel point que beaucoup estiment qu’on devrait pratiquement en saupoudrer tous les plats.

A noter qu’en mélange avec l’ail, il en atténue grandement les effets odoriférants.

C’est un stimulant général, musculaire et nerveux, un dépuratif, un diurétique, un vermifuge, un anti-anémique, un vasodilatateur et un stomachique.

On l’indique en cas d’anémie, d’asthénie, de rhumatismes, de manque d’appétit, d’infections, d’hépatisme, de nervosisme et de parasites intestinaux.

Le pissenlit

La cure de salade de pissenlit devrait être reconduite chaque année, durant la saison, en récoltant les jeunes feuilles et les boutons dans les prés non pollués.

Hors saison, on peut encore utiliser les feuilles et les racines, en les centrifugeant avec d’autres légumes comme la carotte, le navet, le radis noir ou l’artichaut.

Le pissenlit, qui est particulièrement souverain dans les affections du foie, c’ est un tonique amer, un apéritif, un dépuratif sanguin, un diurétique, un draineur hépato-biliaire et un stimulant de la circulation...

On l’indique dans l’insuffisance hépatique, les lithiases biliaires et rénales, l’hypercholestérolémie, certaines dermatoses, les hémorroïdes, les rhumatismes, la constipation, les troubles circulatoires, l’obésité et la cellulite...

Les graines germées

Ou à faire germer soi-même, elles sont une mine de chlorophylle, de minéraux, d'oligo-éléments et de vitamines. Usez et abusez des graines germées, surtout en hiver, vous aurez le plaisir de voir pousser ces graines, de les récolter et de les manger toutes crues, toutes fraîches : un vrai bonheur !

 

Suivez ce lien pour retrouver l'article " la chlorophylle et la santé "


Le Coin Cuisine : les recettes de cuisine éditées par HomeNaturo  cuisine BOUTON

 

A.ACCUEIL Blog HomeNaturo

homenaturo 34x34-facebook----

Par Michel - Publié dans : EQUILIBRE ALIMENTAIRE
Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés