Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Home Naturo-Naturopathe à Domicile
  • Home Naturo-Naturopathe à Domicile
  • : PRENEZ VOTRE SANTE EN MAINS, NATURELLEMENT.Des conseils pour vous garder en bonne santé par la Naturopathie. Home Naturo, votre Naturopathe à Domicile.
  • Contact

Profil

  • Michel-HomeNaturopathe
  • Découvrez mes conseils de Naturopathe diplômé de l'École de Robert Masson et restez en bonne santé grâce aux techniques naturelles de santé comme l'aromathérapie parce que votre santé vous appartient. Consultations à domicile.
  • Découvrez mes conseils de Naturopathe diplômé de l'École de Robert Masson et restez en bonne santé grâce aux techniques naturelles de santé comme l'aromathérapie parce que votre santé vous appartient. Consultations à domicile.

A propos de la pub !

Mille excuses pour celles et ceux qui visitent mon blog, il y a des pub qui apparaissent....Je ne suis pas responsable de ces publications et ça me met même dans des situations désagréables quand je vois, par exemple, des annonces pour la calendrier vaccinal, des boissons énergisantes... !!!  Je vais essayer de remédier à ça pour que ces pubs n'apparaissent plus !!! Bonnes visites - tout de même - !  Prenez soin de vous. Michel.

Recherche

HomeNaturo, Votre Naturopathe

A.HomeNaturo OverblogNaturopathe diplomé du CENA. 

Consulations à votre domicile en Région Parisienne : Hauts de Seine, Val de Marne, Val d'Oise, Yvelines, Sarthe et Orne.

Réglage et plan alimentaire personnalisé - Gestion du Stress - Accompagnement des sportifs -

Accompagnement dans les magasins bio -

Ateliers & Conférences -

 

 

Archives

10 mars 2012 6 10 /03 /mars /2012 12:34

  Les députés ont un club sur la santé qui a disparu d'internet, pourquoi ? Sur le Blog de naturopathe HomeNaturo-naturopathie et iridologie consultation à domicile ou par téléphone.

 

 

 

A.HomeNaturo OverblogNos députés sont consciencieux, n'en déplaise à celles et ceux qui croient que nos parlementaire ne font que regarder des vidéos à l'assemblée voire y être plus souvent absents qu'à leur tour alors que la majorité d’entre eux font leur travail scrupuleusement.  

Briguer la députation n'est certes pas une mince affaire surtout lorsqu'il s'agit de voter ou même soutenir des projets de loi pour lesquels ces mêmes députés ne sont pas forcément spécialistes. Pour pallier à leurs possibles lacunes, les députés se retrouvent dans des clubs, sortes de groupes de parole et de réflexions aux thèmes aussi variés que les Forces Armées, les énergies renouvelables ou les transports. Pour ce qui nous intéresse, la santé, le club parlementaire qui y est lié se nomme le club Hippocrate.

Le Club Hippocrate

Peu connus du grand public ces cercles rassemblent députés et sénateurs, de toute étiquette politique, aux personnalités diverses qui, par-delà les clivages politiques se rencontrent autour d'une même problématique. Au cours de ces réunions des universitaires, des scientifiques ou des dirigeants de sociétés exposent successivement leurs points de vue puis répondent aux questions des parlementaires. Une fiche de synthèse est ensuite largement diffusée auprès des parlementaires, ces fiches sont ainsi susceptibles de les aider à rentrer dans l’intelligence de fond de certaines discussions législatives. A l’issue de chaque réunion, un compte-rendu analytique est diffusé très largement aux décideurs s’intéressant à ces questions : chercheurs, universitaires, hauts fonctionnaires, responsables d’entreprises. On le voit si ces clubs de parlementaires se veulent " bon enfant ", y sont organisés, par exemple, des déjeuners, ils n'en sont pas moins structurés et font appel aux compétences privées. Dans les présentations  de chacun de ces clubs sont stipulés la charte éthique de ceux-ci dont quelques maitres-mots ressortent :   Faciliter des échanges - Impartialité politique  - Indépendance scientifique - Objectivité  -  Transparence financière-

Y sont aussi présentés les objectifs avec notamment :

" Un site internet dédié au club et mis à la disposition des membres du club, leur rendant accessible les fiches de synthèse et comptes-rendus édités, comme à tout internaute citoyen. Ce site sert de centre de ressources dématérialisé pour chacun des thèmes abordés grâce à la mise à disposition d’un fonds documentaire. "

Voilà donc qui semble rassurant à une époque où les scandales sanitaires liés aux médicaments et aux pratiques médicales se font de plus en plus nombreux !


Une autre réalité 


Pourtant, lorsque le journal " Le Figaro " publie dans ses colonnes un article choc, daté du 13 septembre 2011, au titre évocateur :" Mediator : comment Servier a corrigé le rapport du Sénat " où sont dénoncés les conflits d'intérêt inhérents à cette sordide affaire b ok mod ident puis, lorsque ce même journal publie, le 25 février 2011, un second article coup de poing : " Mediator : les parlementaires mis en cause " b ok mod ident dans lequel la Journaliste Anne Jouan évoque la création, en janvier 2010, du club parlementaire Hippocrate, lequel bénéficie d'un financement de 49.000 €, dont 18.000 € viennent de GSK (le groupe anglo-américain, numéro 2 mondial de l'industrie pharmaceutique), 18.000 € de Malakoff Médéric et 13.000 € de la Générale de santé, les choses commencent à aller mal, d'autant que Anne Jouan souligne alors que ce sponsoring fait mauvais effet dans le contexte sulfureux de l'affaire du Médiator.

Les choses se gâtent pour le fameux club Hippocrate.

Contactés par le Figaro le secrétaire général du club, Grégoire de la Roncière certifie que les fiches et comptes-rendus seraient rédigés en toute indépendance vis-à-vis des «partenaires». Gérard Bapt, député PS, annonce, lui,  : «Je ne fais plus partie de ce club depuis que je préside la mission sur le Mediator. Et je ne connaissais pas le montant des sommes allouées par les partenaires.» Quant à Jean-Pierre Door, député UMP lui aussi membre du club et rapporteur de la mission de l'Assemblée sur le Mediator, il confie au Figaro: «C'est vous qui m'annoncez le montant de ces financements.»

 

Alors, quand Internet relègue à foison ces informations et en diffuse d'autres, le torchon brûle !

D'autant que, dans le journal Ouest-France nous pouvions lire,  : Pour le député PS Gérard Bapt, président de la commission d’enquête parlementaire sur le Mediator, ces nouvelles révélations  « viennent confirmer ce que l’on sait déjà : les impressionnantes ramifications de Servier au sein du monde politique. Mais là, je tombe de haut », ce même député qui confiait : " je ne connaissais pas le montant des sommes allouées par les partenaires " de son propre club... Marie-Christine Blandin, sénatrice du Nord, suggère, elle, d’aller plus loin : « Il n’y a pas que chez les experts médicaux qu’il faut signaler les conflits d’intérêt avec l’industrie pharmaceutique. On va pouvoir le demander aussi aux    parlementaires. »

Etat des lieux

Aujourd'hui, un an après ces différents articles de presse, dont celui qui suit, il est inutile de chercher sur Internet le Club Hippocrate...il a disparu de la toile, envolé, pulvérisé...

Et, si le club existe toujours, le souci de transparence et avec lui le site internet mis à la disposition de tous les citoyens sont remisés dans la malle aux souvenirs démocratiques !

Et, alors que l'on a toujours qualifié l'Armée de " Grande Muette ", le club des Forces Armées est toujours consultable, lui, tandis que celui s'impliquant dans la santé de tous les citoyens n'est plus...disponible, cherchez l'erreur !

 

  Hippocrate l’hypocrite

Ce sont les relations ambiguës et un certain mélange des genres entre les firmes pharmaceutiques et la classe politique qui ont permis à des médicaments comme le Vioxx, l'Avandia, ou encore le Mediator de rester sur le marché sous l'oeil tacitement aprobateur des autorités de santé.

Pour comprendre les dysfonctionnements qui ont permis au Mediator de rester sur le marché aussi longtemps, une mission commune d'information a été mise en place à l'Assemblée Nationale sous la présidence du député socialiste Gérard Bapt.

Dans son rapport d'information il affirmait :

"Le rapport plaide pour un changement profond de culture. Permettez-moi d’exprimer cependant mes craintes. Malgré les changements intervenus à la direction de l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (AFSSAPS), la composition de sa commission d’autorisation de mise sur le marché est restée inchangée. [NDLR : regardez donc sur le site de l'AFSSAPS les déclarations d'intérêts de Daniel Vittecoq et Jean-François Bergmann, respectivement président et vice-président de la Commission d'AMM, elles valent leur pesant de comprimés]. La façon dont on a travaillé en plein conflit d’intérêt dans cette commission n’a donc pas été sanctionnée. Le fait que des experts aient pu travailler au sein de la commission alors que leurs épouses travaillaient dans les laboratoires concernés par les produits en cause n’a pas non plus été sanctionné."

En parallèle, nous découvrions que ce même Gérard Bapt était le président fondateur d'un "club" de parlementaires financé par la firme britannique GSK pour "débattre sur les problématiques de santé" du pays : le Club Hippocrate.

A présent, c'est au tour du rapporteur de la mission d'information du Mediator, le député UMP Jean-Pierre Door de s'afficher publiquement avec des firmes pharmaceutiques.

Jean-Pierre Door était également l'un des co-présidents ... du Club Hippocrate.

Il parraine et fera à l'Assemblée Nationale ce mercredi 31 janvier 2012 l'ouverture du colloque « Coeur au Coeur de la Cité » organisé par Alliance du Coeur,(1) le Syndicat National des Spécialistes des maladies du coeur et des vaisseaux (anciennement, la Fédération Nationale des Associations de Malades Cardiovasculaires et Opérés du Coeur).

Mais, selon le site internet du Collectif Interassociatif sur la Santé, cette opération de sensibilisation se fera grâce à un soutien de la firme pharmaceutique Bayer Santé.

Le programme publié sur le site de l'Alliance du Coeur a omis de mentionner ce sponsor. Pas plus d'infos sur le site internet lui-même. Décidément, Bayer a vraiment le coeur sur la main pour accepter de subventionner aussi discrètement cette rencontre.

Cette rencontre d'experts qui se tiendra là où siègent les représentants du peuple, à l'Assemblée Nationale, sera une fois de plus financée par Big Pharma et parrainée par un député bien au fait, puisqu'il fut jadis l'un des "enquêteurs en chef sur les dérives du système".

Le business continue...

Source :  Pharmaleaks (*) pour Agoravox


(1)Colloque "Cœur au Cœur de la Cité", Collectif Interassociatif sur la Santé, 31 janvier 2012

Extrait du site : Alliance du Cœur, (l’ex-Fédération nationale des Associations de Malades Cardiovasculaires et Opérés du Cœur), la Fédération Française de Cardiologie et le Syndicat National des Spécialistes des Maladies du Cœur et des Vaisseaux (SNSMCV) organisent le mardi 31 janvier 2012 le colloque « Cœur au Cœur de la Cité » à l’Assemblée nationale à partir de 8h30.

 

Soutenu institutionnellement par Bayer Santé, l’évènement sera parrainé par Jean-Pierre Door, Député du Loiret et cardiologue.

 

(*) Pharmaleaks - les auteurs de l'article ci-dessus, se présentent -

Nous sommes un petit groupe composé de médecins et de pharmaciens de tous horizons. Nous sommes en conflit d'intérêt permanent avec tout le monde puisque nous sommes au coeur du système. Certains viennent de l'industrie, d'autres du milieu hospitalier. Vous comprendrez pourquoi nous ne tenons pas à nous dévoiler davantage.

Nous nous qualifions de lanceurs d'alerte.

Le Canard Enchaîné ou Prescrire ne signent pas leurs articles. Ils n'apportent aucune preuve formelle de leur absence de conflits d'intérêts. Rien n'est vérifiable. Ne rendent-ils pas quand même service ?

Pour notre part, les données que nous présentons sont toutes vérifiables. Les sources sont systématiquement fournies, la plupart du temps sous forme de liens internet. Après, c'est au lecteur de tirer sa propre conclusion. Nous n'avons pas la prétention de détenir la vérité. Nous sommes ouverts au débat via la section "Commentaires" et acceptons volontiers la critique sous réserve qu'elle soit argumentée.

Nos conflits d'intérêts ne nous empêcheront nullement de mordre la main de celui qui nous nourrit. C'est de santé dont on parle !

 

CLUBS PARLEMENTAIRES en FRANCE

Liens, cliquez sur le nom du club

 
Agora Europe Visions Européennes
Club Athéna Défense & Forces Armées
Club Cérès Recherche Agronomique
Club Domus Ville, logement & efficacité énergétique
Club Enée Autonomie & Dépendance
Club Hermès Transports
Club Oikonomia Réguler la finance
Club Prométhée Energies renouvelables
Seul lien rendu indisponible 
 Club Hippocrate Santé & veille sanitaire

 

 

Sur le même sujet lire : 


Le Dr Alain Braillon, le médecin qui dérange...

Vers des expérimentations médicales humaines sans consentement !

Dans la presse : l'Affsaps de nouveau sur la sellette

Les maladies dégénératives, en conclusion

Dans la presse : le danger des antibiotiques

Le médicament, les laboratoires pharmaceutiques et nous...

De la bonne santé des laboratoires pharmaceutiques

Malade ? Et si c'était le médicament ?

Les parabènes interdits et les médicaments

Dans la presse : Les Français et les médicaments

Ce cher...Médiator : une petite boîte d'un coût exhorbitant !

Médicaments et effets secondaires l'avis du Naturopathe

Grippe A/H1N1, les Naturopathes avaient raison !

Philippe Labre, vétérinaire Bio interdit d'exercer

Les méthodes naturelles dans le soins aux animaux.

 

 

A.ACCUEIL Blog HomeNaturo

34x34-facebook----

 

homenaturo

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel - dans ACTUALITES
commenter cet article

commentaires