Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Home Naturo-Naturopathe à Domicile
  • Home Naturo-Naturopathe à Domicile
  • : PRENEZ VOTRE SANTE EN MAINS, NATURELLEMENT.Des conseils pour vous garder en bonne santé par la Naturopathie. Home Naturo, votre Naturopathe à Domicile.
  • Contact

Profil

  • Michel-HomeNaturopathe
  • Découvrez mes conseils de Naturopathe diplômé de l'École de Robert Masson et restez en bonne santé grâce aux techniques naturelles de santé comme l'aromathérapie parce que votre santé vous appartient. Consultations à domicile.
  • Découvrez mes conseils de Naturopathe diplômé de l'École de Robert Masson et restez en bonne santé grâce aux techniques naturelles de santé comme l'aromathérapie parce que votre santé vous appartient. Consultations à domicile.

A propos de la pub !

Mille excuses pour celles et ceux qui visitent mon blog, il y a des pub qui apparaissent....Je ne suis pas responsable de ces publications et ça me met même dans des situations désagréables quand je vois, par exemple, des annonces pour la calendrier vaccinal, des boissons énergisantes... !!!  Je vais essayer de remédier à ça pour que ces pubs n'apparaissent plus !!! Bonnes visites - tout de même - !  Prenez soin de vous. Michel.

Recherche

HomeNaturo, Votre Naturopathe

A.HomeNaturo OverblogNaturopathe diplomé du CENA. 

Consulations à votre domicile en Région Parisienne : Hauts de Seine, Val de Marne, Val d'Oise, Yvelines, Sarthe et Orne.

Réglage et plan alimentaire personnalisé - Gestion du Stress - Accompagnement des sportifs -

Accompagnement dans les magasins bio -

Ateliers & Conférences -

 

 

Archives

21 février 2013 4 21 /02 /février /2013 15:59

 

 

 

250px-Hazardous-pesticideL’association Générations futures a mené une enquête dont les résultats révèlent la présence de produits toxiques dans les cheveux de salariés viticoles mais aussi d'habitants vivant aux alentours des vignes.


Enquête sur l'un des fleuron de la culture gastronomique française, la vigne et le vin :

L’enquête

L’Association a analysé les mèches de cheveux de 25 témoins volontaires dans le Médoc (Gironde) entre octobre et novembre 2012.

Ainsi, 15 salariés viticoles, dont 6 assurant n’avoir jamais été directement exposés aux pesticides, et 10 salariés non-viticoles, dont 5 personnes habitant à moins de 250 mètres de vignes ont été sélectionnés.

Les scientifiques ont cherché la trace de 35 molécules actives parmi la cinquantaine de produits utilisés dans les pesticides.

Des résultats alarmants

Les mèches de cheveux ont permis aux scientifiques d’identifier l’exposition moyenne aux pesticides au cours du trimestre précédent la date de prélèvement.

Sur les 35 molécules recherchées, 22 ont été repérées au moins une fois dans chaque échantillon.

Notons que 45 % des molécules détectées sont classées potentiellement cancérigènes en Europe ou aux États-Unis, et 36 % seraient des perturbateurs endocriniens.

Cette enquête montre bien que l’exposition des travailleurs agricoles aux pesticides dangereux est très importante et qu’il n’est pas nécessaire d'être en contact direct avec des pesticides pour en subir les conséquences.

 

Des résultats préoccupants. Les résultats ont permis de mettre en évidence ce que l’on pouvait craindre:

  • 11 fois plus de résidus de pesticides en moyenne chez les salariés viticoles que chez les non professionnels habitant loin de vignes (6,6 pesticides en moyenne contre 0.6) !
  • 4 des 15 salariés viticoles présentent 10 pesticides différents !
  • 5 fois plus de résidus de pesticides en moyenne chez les non-professionnels de la vigne habitants près des vignes que ceux habitant loin des vignes (3 résidus de pesticides en moyenne trouvés chez les premiers contre 0,6 pour les seconds).
  • 74 % des pesticides actuellement autorisés sur vigne de la liste, établie pour l’enquête, et recherchés ont été retrouvés au moins une fois chez les personnes testées !
  • Un produit interdit, le diuron, a été retrouvé chez un professionnel.
  • Plus de 45% des  molécules retrouvées sont classées cancérigènes possibles en Europe ou aux USA !
  • Plus de 36% des molécules retrouvées sont suspectées d’être des perturbateurs endocriniens (PE).


La France est le premier consommateur de pesticides.

 « A l’heure où va s’ouvrir le Salon International de l’Agriculture, ces résultats montrent clairement que l’exposition des travailleurs agricoles à des pesticides dangereux est importante, même si ceux-ci non pas manipulé les produits. Ce rapport montre également que le simple fait de vivre à proximité de zones cultivées, moins de 250 mètres, ce qui est sans doute le lot de millions de familles françaises, augmente votre exposition. » déclare F. Veillerette, porte-parole de Générations Futures.

 

« Il est indispensable de reconnaître le scandale sanitaire des pesticides en France, on ne peut plus être  à la fois malade et être ignoré en tant que victime, c’est une double peine inacceptable ! Il faut interdire les pesticides sur lesquels planent les soupçons de cancérogénicité et sans délai d’écoulement des stocks !» ajoute ML Bibeyran.

« Nos concitoyens auront l’occasion de demander,  à nos côtés, la mise en place rapide de toutes ces mesures lors de la prochaine édition de la Semaine pour les alternatives aux pesticides (3) qui aura lieu du 20 au 30 mars prochains dans toute la France, en Afrique ou encore  dans d’autres  pays européens de plus en plus nombreux. » conclut N. Lauverjat, chargée de mission à Générations Futures.

 

On comprend la réaction de l'Union des Industries de la protection des plantes qui juge cette étude « malhonnête », sans doute de peur qu’elle n’effraie les Français.

A votre santé !

 

Lire le rapport complet b ok mod ident

 

Source : Générations-futures.

Lire aussi :

 

au sujet de l'alimentation :

Alimentation : Alerte santé publique

Les maladies dégénératives passent à table !


au sujet des OGM :

Les OGM, l'avis du Naturopathe

Les OGM ce qu'en dit la firme Nestlé, What Else ?

OGM : Le Professeur Séralini accuse l'UE de faute grave.

OGM : le premier procès en France

Les semences et la biodiversité en danger !

Les OGM reconnus dangereux...

La toxicité des OGM démontrée !

Les OGM laissent des résidus dans le sang des femmes

Nouvelle action contre monsanto et le maïs OGM

Le maïs Monsanto interdit en France

Loi sur les semences : le germe de la colère

Abeilles : chronique d'une mort annoncée

 

au sujet de l'industrie Agro-Alimentaire :

Les méfaits de l'industrie Agro-Alimentaire

Les maladies dégénératives

Les sols de culture, l'aluminum, les engrais et alzheimer

Monsanto, selon le Monde

Pastèques explosives en Chine : vive les phytosanitaires !

Dans la presse : de la bonne santé de l'Agro-Alimentaire

L'élevage accro aux antibiotiques

Elevage et antibiotiques : c'est pas automatique !

Salon de l'Agriculture, les victimes de pesticides sont là

Suicides des paysans, disparitions des fermes pour qui, pourquoi ?

PAC, pour qui, pour quoi ?

Cancer d'un agriculteur, l'état va devoir indemniser...

Pesticides et Parkinson : de la cause à l'effet !

L'évaluation des pesticides : les lacunes réglementaires

L'Obésité en France.

Les boissons énergisantes en question

farines animales : il faudra attendre encore un peu...

farines animales et vache folle : le retour

Alimentations et risques sanitaires en augmentation

 

au sujet de l'agriculture Bio :

La Naturopathie et la BIO

Les labels et logos BIO

L'Alimentation mondiale et l'agriculture Bio

Pour l'EFSA, manger bio préserve bien la santé !

Acheter des légumes bio, serait-ce hors la loi ?

Redécouvrir le rythme des saisons des aliments avec les AMAP

Agriculture de proximité & AMAP au-delà des modes

Bactérie E.Coli et alimentation Bio l'étude qui en dit long...

Kokopelli, mais c'est quoi donc ?


Vers des solutions...: 

Quels enjeux pour quel monde ?

La révolution verte est en marche

 

et d'autres....


Pour plus d'infos consultez le dossier :

GRANDES CAUSES

 

 

A.ACCUEIL Blog HomeNaturo

34x34-facebook----homenaturo

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel - dans GRANDES CAUSES
commenter cet article

commentaires