Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Home Naturo-Naturopathe à Domicile
  • Home Naturo-Naturopathe à Domicile
  • : PRENEZ VOTRE SANTE EN MAINS, NATURELLEMENT.Des conseils pour vous garder en bonne santé par la Naturopathie. Home Naturo, votre Naturopathe à Domicile.
  • Contact

Profil

  • Michel-HomeNaturopathe
  • Découvrez mes conseils de Naturopathe diplômé de l'École de Robert Masson et restez en bonne santé grâce aux techniques naturelles de santé comme l'aromathérapie parce que votre santé vous appartient. Consultations à domicile.
  • Découvrez mes conseils de Naturopathe diplômé de l'École de Robert Masson et restez en bonne santé grâce aux techniques naturelles de santé comme l'aromathérapie parce que votre santé vous appartient. Consultations à domicile.

A propos de la pub !

Mille excuses pour celles et ceux qui visitent mon blog, il y a des pub qui apparaissent....Je ne suis pas responsable de ces publications et ça me met même dans des situations désagréables quand je vois, par exemple, des annonces pour la calendrier vaccinal, des boissons énergisantes... !!!  Je vais essayer de remédier à ça pour que ces pubs n'apparaissent plus !!! Bonnes visites - tout de même - !  Prenez soin de vous. Michel.

Recherche

HomeNaturo, Votre Naturopathe

A.HomeNaturo OverblogNaturopathe diplomé du CENA. 

Consulations à votre domicile en Région Parisienne : Hauts de Seine, Val de Marne, Val d'Oise, Yvelines, Sarthe et Orne.

Réglage et plan alimentaire personnalisé - Gestion du Stress - Accompagnement des sportifs -

Accompagnement dans les magasins bio -

Ateliers & Conférences -

 

 

Archives

12 avril 2012 4 12 /04 /avril /2012 10:58

Qui sont les bénéficiaires des subventions de la Politique Agricole Commune ? Face à l'Agriculture Bio, de grandes entreprises de l'agro-alimentaire chimiques et l'agriculture intensive se partagent le pactole.

 

presse homenaturo overblog

 

 

Bénéficiaires de la PAC :

 

les industriels en tête.

 

578088_3731627369818_1250025484_3834016_1083949344_n.jpg

 

500 millions d'€uros partagés entre 7 entreprises...

L’identité des bénéficiaires des aides agricoles européennes a été publiée, le 30 avril 2010, dans tous les pays de l’Union européenne.


En France,

11 milliards d’euros ont été distribués à près de 490 000 bénéficiaires.

Si les agriculteurs sont les principaux bénéficiaires de la PAC (Politique Agricole Commune) avec 9,8 milliards d’euros d’aides, ils reçoivent en moyenne 21 000 euros par exploitation, les entreprises agroalimentaires (918 millions d’aides) figurent, quant à elle, dans les tout premiers rangs du classement des montants.

 

En tête, l’identité des bénéficiaires est peu ou prou la même d’année en année, à une différence près : les sucriers en ont reçu davantage en raison des aides à la restructuration du secteur. Tereos a ainsi touché 177,9 millions d’euros et Saint-Louis Sucre 143,7. le documentaire de Keny Arkana le dénonce dans : « Un autre monde est possible ». 


D’autres entités reçoivent des aides telles que les associations caritatives au titre du programme européen d’aide aux plus démunis, lequel programme a été drastiquement diminué en 2011. La Fédération française banque alimentaire a, par exemple, reçu 30,4 millions d’euros et les Restaurants du cœur 19,8.

Source Euractiv 

Sources : l’Expansion ( 2008) : , Ministère de l'Agriculture et de la Pêche (2009) : , Commission européenne , Une agriculture productiviste et destructrice ?, Organisme FEAG (Fond Agricole Européen Garantie), site Toute L'Europe

 

courges-10

Et l'Agriculture Bio ?

 

Il faut 2 ans pour qu'une terre redevienne Bio.

 


Selon PAC 2013, après l'annonce de la réorientation des aides de la PAC, en ce qui concerne l‘Agriculture Biologique, l’enveloppe prévue n'est pas à la hauteur de l'engagement du Grenelle de parvenir à 6% des surfaces en 2012.

 

Alors qu'il s'agissait d'une demande forte des organisations du groupe PAC 2013, le gouvernement n'a pas souhaité supprimer les références historiques dès 2010. Cela signifie qu'en 2013, à la veille de la prochaine réforme de la PAC, les agriculteurs français recevront toujours leurs aides en fonction du travail qu’ils auront réalisé 10 ans plus tôt ! »

 

Les organisations du groupe PAC 2013 (*) « regrettent également que seuls 129 millions d’euros sur 1,4 milliards d’aides –soit moins de 10%–, soient réorientés vers des pratiques et des systèmes de production plus durables : protéagineux, agriculture biologique et nouveaux défis (changement climatique, énergie renouvelable, biodiversité, eau...). Et en ce qui concerne l‘agriculture biologique, l’enveloppe prévue n'est pas à la hauteur de l'engagement du Grenelle de parvenir à 6% des surfaces en 2012. »

 

« Il est donc regrettable que ces enjeux ne soient considérés que comme la dernière des priorités du gouvernement sur le bilan de santé, au moment même du lancement du plan Objectif Terre 2020 censé redessiner les contours du futur modèle agricole français.

Si le gouvernement veut donner une réelle chance à ce plan ambitieux, il est essentiel que les organisations de la société civile continuent à être partie prenante du débat sur la PAC. Elles souhaitent pour cela voir leur implication renforcée dans les processus de mise en place du bilan de santé et de refondation de la PAC après 2013. »

 

Pour l'Agriculture Bio 6 fois moins de subventions que l'agriculture intensive...

 

1,5 milliard d'euros de subventions européennes est distribué chaque année aux agriculteurs bio. Quand seulement 7 entreprises non bio reçoivent à elles seules une enveloppe globale de 500 millions et que 10 milliards d’euros par an de subventions de la PAC sont aloués à l'agriculture intensive.

 

 

Le gouvernement avait promis, lors du Grenelle de l’environnement, de multiplier par 3 la surface de champs cultivés en bio, pour grimper à 6%.

Subventions de la PAC aux agriculteurs bioPour encourager les agriculteurs à lâcher le pulvérisateur et le sac d’engrais chimiques, il est même prévu une aide financière. Pas vraiment du luxe, car celui qui se convertit au bio n’a le droit de vendre ses produits étiquetés “agriculture biologique” qu’au bout de 2 ans, le temps que les champs chimiqués se refassent une santé. Les pouvoirs publics en font des tonnes sur le 1,4 milliard d’euros de subventions européennes donné chaque année aux agriculteurs bio.

Pourtant, la France accuse un tel retard dans la distribution des subventions que des  éleveurs français ont décidé de porter plainte auprès de l’ Europe. “On reçoit l’argent avec de 9 à 10 mois de retard, la situation s’aggrave depuis 4 ans“, explique Jacques Maret, l’un des meneurs de la jacquerie. Cet éleveur de veaux bio en Poitou-Charentes va saisir le Parlement européen. Une fois la plainte enregistrée, elle sera expédiée à la Commission européenne qui lancera une enquête. La France pourrait se faite taper sur les doigts pour avoir joué les Picsou avec les subventions de la PAC aux agriculteurs bio.

 

   C’est d’autant plus étonnant, qu’à l’inverse, l’ Etat s’empresse de verser les subventions de la PAC destinées à l’agriculture intensive.

L’année dernière,la moitié des sommes a été réglée avec...6 semaines d’avance !.

 

 

culture pesticidesNon seulement les agriculteurs qui font dans l’intensif sont payés rubis sur l’ongle, mais en plus ils touchent 6 fois plus que leurs collègues qui préfèrent le bio, soit la coquette somme de 9 à 10 milliards d’euros par an de subventions de la PAC.

Une différence de traitement sur les subventions de la PAC qui met en rogne Jacques Maret et ses collègues. Avec tout ça, on comprend mieux pourquoi la France n’aligne que 2,5% de surfaces cultivées en bio, contre 8% en Italie, ou 15,7% en Autriche. En attendant, c’est le PACtole pour le chimique.


source : le canard enchainé

 

(*)Le groupe PAC 2013 est une plate forme de travail française qui associe des organisations d'agriculteurs, de solidarité internationale, de développement durable, et de protection de l'environnement sur l'avenir de la Politique agricole commune. Il regroupe notamment : Les Amis de la Terre, le Comité catholique contre la faim et pour le développement (CCFD), le Comité français pour la solidarité internationale (CFSI), la Confédération paysanne, la Fédération nationale de l'agriculture biologique des régions de France (FNAB), la Fédération nationale des centres d'initiatives pour valoriser l'agriculture et le milieu rural (FNCIVAM), la Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l'Homme, l'association 4D (Dossiers et débats pour le développement durable), le Réseau action climat, le Réseau agriculture durable, le WWF-France.

 

 Lire aussi  

La bio et la campagne...présidentielle


Au sujet des pratiques agricoles :

Acheter des légumes bio, serait-ce hors la loi ?

Loi sur les semences : le germe de la colère

Les Epandages aériens sont facilités en France

La semaine sans pesticides en France et dans le monde !

Kokopelli, mais c'est quoi donc ?

L'élevage accro aux antibiotiques

Les méthodes naturelles dans le soins aux animaux

Monsanto, selon le Monde

 

L'impact de l'agriculture sur la santé :

Les maladies dégénératives

La Naturopathie et la BIO

Pour l'EFSA, manger bio préserve bien la santé !

L'Institut pour la Protection de la Santé Naturelle au chevet de la santé

Salon de l'Agriculture, les victimes de pesticides sont là

La toxicité des OGM démontrée !

 

 

A.ACCUEIL Blog HomeNaturo

 

34x34-facebook----homenaturo

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel - dans BIO et BIEN-ETRE
commenter cet article

commentaires