Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Home Naturo-Naturopathe à Domicile
  • Home Naturo-Naturopathe à Domicile
  • : PRENEZ VOTRE SANTE EN MAINS, NATURELLEMENT.Des conseils pour vous garder en bonne santé par la Naturopathie. Home Naturo, votre Naturopathe à Domicile.
  • Contact

Profil

  • Michel-HomeNaturopathe
  • Découvrez mes conseils de Naturopathe diplômé de l'École de Robert Masson et restez en bonne santé grâce aux techniques naturelles de santé comme l'aromathérapie parce que votre santé vous appartient. Consultations à domicile.
  • Découvrez mes conseils de Naturopathe diplômé de l'École de Robert Masson et restez en bonne santé grâce aux techniques naturelles de santé comme l'aromathérapie parce que votre santé vous appartient. Consultations à domicile.

A propos de la pub !

Mille excuses pour celles et ceux qui visitent mon blog, il y a des pub qui apparaissent....Je ne suis pas responsable de ces publications et ça me met même dans des situations désagréables quand je vois, par exemple, des annonces pour la calendrier vaccinal, des boissons énergisantes... !!!  Je vais essayer de remédier à ça pour que ces pubs n'apparaissent plus !!! Bonnes visites - tout de même - !  Prenez soin de vous. Michel.

Recherche

HomeNaturo, Votre Naturopathe

A.HomeNaturo OverblogNaturopathe diplomé du CENA. 

Consulations à votre domicile en Région Parisienne : Hauts de Seine, Val de Marne, Val d'Oise, Yvelines, Sarthe et Orne.

Réglage et plan alimentaire personnalisé - Gestion du Stress - Accompagnement des sportifs -

Accompagnement dans les magasins bio -

Ateliers & Conférences -

 

 

Archives

12 avril 2011 2 12 /04 /avril /2011 23:00

presse homenaturo overblog

Fessenheim,

toute une histoire…

 

Fessenheim ne fermera pas, disent-ils 

 

  

9 mars 2011

 

L’ATPN - Association Trinationale de Protection Nucléaire  (Collectif : antinucléaires suisses, allemands et français)  lien ici

 a été débouté par le Tribunal Admnistratif de Strasbourg après avoir saisi la justice pour obtenir la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim, la plus vieille centrale nucléaire de France, construite sur une faille sismique. 

 

La justice accorderait ainsi à la centrale nucléaire de Fessenheim une prolongation de vie de 10 ans aux 2 réacteurs de la centrale.

 

« Le tribunal a rejeté la requête et estimé qu'aucun des facteurs de risque ne justifiait la fermeture demandée », s'est félicité auprès de l'AFP, l'avocat d'EDF Emmanuel Guillaume.

 

Comment arriver

 

à se faire entendre : 

 

Septembre 2007

 

Corinne Lepage, l'avocate de l'ATPN et eurodéputée, est mandatée par l’association pour déposer des recours devant les autorités françaises et européennes visant à la fermeture de la centrale de Fessenheim. L'ancienne ministre de l'Environnement demandait en outre au ministre français de l'Ecologie d’alors, Jean-Louis Borloo, de prendre un décret de mise à l'arrêt de la centrale de Fessenheim. Corinne Lepage dénonçait : « les risques sismiques et d'inondation et la série d'incidents qui n'ont cessé d'émailler la vie de la centrale ». Elle devrait de plus demander à Jean-Louis Borloo que soient effectuées des évaluations des effluents chimiques et radioactifs.
 

Octobre 2008

 

Rejet par le ministère de l'Ecologie de la demande de l’ATPN
 

Décembre 2008

 

Le collectif ATPN saisi le Tribunal à la suite du rejet par le ministère de l’Ecologie.

Selon Corinne Lepage, « la vétusté de Fessenheim inauguré en 1977, construite sur une faille sismique, ne lui permettrait pas de faire face à un événement sismique pas plus qu’aux risques d’inondations et souligne que Fessenheim  rejette des effluents radioactifs en violation de la loi sur l'eau de 1992 ». 

 

Mars 2011


Le tribunal reconnait que Fessenheim n'est pas en règle avec les prescriptions de la loi sur l'eau de 1992 tout en estimant que les plaignants n'avaient pas apporté  « la preuve du risque grave que font courir ces rejets dans les eaux », a déploré Mme Lepage, ce qui ne justifie pas l'arrêt définitif de la centrale.

Malgré plusieurs incidents survenus à la centrale et souligné par l’association ATPN, le tribunal « a considéré que les arguments avancés par EDF étaient suffisants » 

Le jugement « reconnaît l'illégalité des rejets chimiques de la centrale, l'absence de cadre législatif autour de ces effluents, sans pour autant s'inquiéter des répercussions sur l'environnement », a dénoncé l'association Stop-Fessenheim, membre de l'ATPN. L'association locale a fait part de « sa grande inquiétude quant au fait que, ni le risque sismique particulier auquel la centrale est exposée de par son implantation sur une zone tectonique à potentialité élevée, ni les risques d'inondation liés à son niveau de construction en-deçà de la ligne d'eau du Grand Canal d'Alsace riverain, n'ont été retenus comme dangers suffisants pour obtenir la fermeture de la plus vieille centrale française en activité. Centrale qui d'ailleurs compte bien plus d'incidents que toutes les autres centrales nucléaires françaises ».


20 mars 2011


organisée l’ATPN, une manifestation avait rassemblé environ 10.000 personnes devant la centrale de Fessenheim.


24 mars 2011


L’ATPN fait appel de la décision rendue le 9 mars dernier par le Tribunal administratif de Strasbourg, qui a rejeté sa demande de fermeture immédiate de la centrale de Fessenheim.

Alors que dans un communiqué, André-Claude Lacoste, président de l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) française,  estimait la veille, au cours d’une réunion des agences de sécurité nucléaire européennes à Helsinki, qu’il n’y avait « aucune raison » de fermer une centrale nucléaire en France.


10 avril 2011


Manifestation contre la centrale nucléaire de Fessenheim

Environ 3.800 personnes, selon la police, étaient réunies dimanche après-midi sur une île au milieu du Rhin, en face de la centrale nucléaire de Fessenheim, pour demander l'arrêt immédiat de la doyenne des centrales nucléaires Françaises.


12 avril 2011


Fait historique le 11 avril dernier


Dans une motion, adoptée à l'unanimité moins une abstention lundi soir, les élus Verts, PS et UMP du conseil municipal de Strasbourg ont demandé l'arrêt de la centrale haut-rhinoise, et ce quels que soient les résultats des expertises actuellement en cours.

« La catastrophe survenue à Fukushima, centrale construite la même année que Fessenheim, nous interpelle », poursuivent-ils dans un communiqué. Les élus, de gauche comme de droite, ont donc décidé d'appeler à l'arrêt de la centrale. Les élus UMP ont cependant tenu à apporter une précision : « Dire qu'une centrale qui arrive en fin de vie doit être fermée ne signifie pas qu'il faille renoncer à l'usage de l'électricité nucléaire en France », ont-ils souligné. 

« Pour l'ensemble des spécialistes, les standards de sécurité de l'époque sont aujourd'hui dépassés », ont déclarés les élus strasbourgeois.

 

CONSEIL MUNICIPAL DU 11 AVRIL 2011

MOTION

Arrêtons Fessenheim

Il y a 40 ans, le gouvernement Français décidait de développer massivement le nucléaire civil. Depuis lors, l’industrie du nucléaire a prospéré en ne prenant pas suffisamment en compte la question du retraitement des déchets et l’avenir des installations.
La plus vieille centrale nucléaire française encore en activité a été construite en Alsace, à Fessenheim, en 1970. Ses installations sont vraisemblablement frappées d’obsolescence comme de nombreux dysfonctionnements permettent de le penser (avec une fréquence quatre fois supérieure à celle du reste du parc nucléaire français) et le fait que pour l’ensemble des spécialistes, les standards de sécurité de l’époque sont aujourd’hui dépassés.

La catastrophe nucléaire survenue à Fukushima, centrale construite la même année que Fessenheim, nous interpelle à plusieurs titres :

- Le déroulement des événements au Japon montre qu’un haut niveau de maitrise scientifique et technique n’est pas un gage suffisant de sécurité en matière de gestion nucléaire. Or l’Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire (IRSN) et l’Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN) ont mis cette année en lumière de nouveaux dysfonctionnements impactant la sécurité des installations.
- La centrale de Fukushima devait être fermée pour respecter le délai d’usure matérielle estimé à 30 ans. A la demande de l’opérateur Tepco, les autorités ont accordé un délai d’exploitation supplémentaire de dix ans.

Certes des missions d’évaluation sont en cours, mais quels qu’en soient les conclusions et plutôt que de reporter le problème par une prolongation de 10 ans de la durée d’exploitation de Fessenheim, nous proposons d’anticiper la conversion nécessaire et inévitable du site de Fessenheim.
La sûreté nucléaire ne s’arrête pas à nos frontières : c’est avec toutes les collectivités alsaciennes et avec nos voisins suisses et allemands que cette question doit être traitée et débattue.

En conséquence, le Conseil Municipal de la Ville de Strasbourg réuni le 11/04/2011 demande aux autorités compétentes :

- l’arrêt de la centrale de Fessenheim
- sa reconversion en site pilote de recherche-développement qui permettra de mettre en œuvre des savoir-faire et des technologies pionniers, générateurs d’emplois et nécessaires au démantèlement des centrales nucléaires en fin de vie
- la mise en place et le développement d’un plan de réduction de la consommation d’énergie dans tous les secteurs


25 avril 2011 


Une manifestation d'ampleur est d’ores et déjà prévue

Devant la centrale de Fessenheim, située à 1,5 km du territoire allemand et à une quarantaine de kilomètres de la Suisse.

 

 Pétition : Cyber action N° 407 : Pour la fermeture de Fessenheim 

recommander par courriel    partager sur facebook    partager sur twitter  

Pétition  mise en ligne le 12/04/2011 sur le site de  logo cyberacteurs
Elle sera envoyée à : Président de l'ASN et à votre député

Elle prendra fin le : 31/03/2012

Signer la pétition en ligne picto petition

 

 

Sur le même sujet,

lire aussi : 

  

 

 

 Comme toujours si vous souhaitez réagir, vous êtes les bienvenus ici

 


A.ACCUEIL Blog HomeNaturo

 

 

homenaturo

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel - dans ACTUALITES
commenter cet article

commentaires