Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Home Naturo-Naturopathe à Domicile
  • Home Naturo-Naturopathe à Domicile
  • : PRENEZ VOTRE SANTE EN MAINS, NATURELLEMENT.Des conseils pour vous garder en bonne santé par la Naturopathie. Home Naturo, votre Naturopathe à Domicile.
  • Contact

Profil

  • Michel-HomeNaturopathe
  • Découvrez mes conseils de Naturopathe diplômé de l'École de Robert Masson et restez en bonne santé grâce aux techniques naturelles de santé comme l'aromathérapie parce que votre santé vous appartient. Consultations à domicile.
  • Découvrez mes conseils de Naturopathe diplômé de l'École de Robert Masson et restez en bonne santé grâce aux techniques naturelles de santé comme l'aromathérapie parce que votre santé vous appartient. Consultations à domicile.

A propos de la pub !

Mille excuses pour celles et ceux qui visitent mon blog, il y a des pub qui apparaissent....Je ne suis pas responsable de ces publications et ça me met même dans des situations désagréables quand je vois, par exemple, des annonces pour la calendrier vaccinal, des boissons énergisantes... !!!  Je vais essayer de remédier à ça pour que ces pubs n'apparaissent plus !!! Bonnes visites - tout de même - !  Prenez soin de vous. Michel.

Recherche

HomeNaturo, Votre Naturopathe

A.HomeNaturo OverblogNaturopathe diplomé du CENA. 

Consulations à votre domicile en Région Parisienne : Hauts de Seine, Val de Marne, Val d'Oise, Yvelines, Sarthe et Orne.

Réglage et plan alimentaire personnalisé - Gestion du Stress - Accompagnement des sportifs -

Accompagnement dans les magasins bio -

Ateliers & Conférences -

 

 

Archives

12 mai 2011 4 12 /05 /mai /2011 18:23

presse homenaturo overblog

 

INTERVIEW JOURNAL 20minutes du 11/05/11

 

-         Le toxicologue André Picot, auteur d'un rapport sur les effets des forages de gaz de schiste sur la santé, alerte sur les produits cancérigènes mais réfute un lien direct avec les morts d'oiseaux mystérieuses...

 

 

Plus dangereux pour les hommes que pour les oiseaux: le gaz de schiste, en débat ce mercredi à l’Assemblée nationale, ne serait pas directement responsable des mystérieuses morts d’oiseaux qui ont eu lieu au début de l’année dans l’Arkansas. En revanche, André Picot, toxico-chimiste, directeur de recherches au CNRS et président de l’association Toxicologie-Chimie, pense que la technique de fracturation hydraulique consistant à injecter de l’eau mélangée à des produits chimiques dans le sol doit être interdite à cause de la présence de deux «cancérigènes puissants».

 

Vous avez publié un rapport sur les effets toxico-chimiques des produits utilisés dans les forages de gaz de schiste.

 

HOMENATURO-PRESSE-GASLAND

 

Qu’avez-vous découvert ?

 

En me basant sur la liste de produits de l’EPA (l’agence de protection de l’environnement américaine), qui a été établie par les scientifiques sur la base d’analyses des eaux et non par les pétroliers, j’ai constaté une chose assez extraordinaire: on injecte plus d’une centaine de produits dans les sols et ce qui ressort n’est pas ce qui est injecté au départ. Il y a donc des réactions chimiques entre les produits sous l’effet des fortes pressions, c’est un véritable réacteur chimique clos. Les produits de départ peuvent ne pas être dangereux, mais ceux qui se retrouvent à la sortie le sont.

 

Quels produits sont particulièrement inquiétants pour la santé?

 

A partir de la liste des cancérigènes établie par le Circ (Centre international de recherche sur le cancer), j’en ai identifié dix dans les produits des forages. La présence de seulement deux d’entre eux devrait faire abandonner ces techniques: le benzène et le formaldéhyde sont des cancérigènes puissants, que l’on respire et qui peuvent provoquer des leucémies. Rien que pour ça, les forages devraient être strictement interdits car ces produits toucheraient les voisins et les travailleurs des puits.

 

Les oiseaux morts subitement aux Etats-Unis en début d’année ont-ils été victimes de ces produits?

 

Je n’y crois pas trop. Certes, les produits qui sont stockés dans les bacs de décantation émettent de l’hydrogène sulfuré, qui est un toxique redoutable. On peut imaginer que des oiseaux qui survolent ces bacs soient intoxiqués, mais nous n’avons aucune preuve. En revanche, dans les journaux locaux de Pennsylvanie, du Texas ou de Louisiane, on rapporte des cas de bovins morts après avoir bu des eaux contaminées par les fracturations.

 

Propos recueillis par Audrey Chauvet

Lire l'article b ok mod ident sur le site de 20minutes  

 

A.HomeNaturo Overblog Comment un Naturopathe, comme tous les professionnels de la santé et comme tous les citoyens ne pourrait-il pas s'émouvoir de ce qui se prépare ? Le monde semble devenu fou...J'ai bien conscience que les articles édités concernant le Gaz de schiste sont nombreux sur ce blog mais ils sont encore bien moins nombreux que tous les moments d'indignation que je vis en m'informant sur cette horreur qu'est le gaz de schiste !

 

 

Sur le même sujet, 

lire aussi :

Gaz de Schiste à l'Assemblée Nationale, Non mais...peut-être...  11/05/11 

Gaz de Schiste en Seine & Marne débat parlementaire 10 mai 10/05/11

Dans la presse : Gaz de Schiste un rapport favorable 10/05/11 

Gaz de Schiste, des parlementaires, un député, un lobby et nous 08/05/11 

Gaz de Schiste, Toreador entre dans l'arène : les associations aussi 23/04/11

Gaz de Schiste vers l'arrêt des autorisations   14/04/2011

Dans la presse : Centrale nucléaire de Brennilis et Gaz de Schiste 10/04/2011

Gaz de schiste en Pays de Bray 08/04/2011 

Si les travaux sont légaux, alors que peut-on craindre ? 06/02/2011 

 

     Le gaz de schiste comprendre : une nouvelle catastrophe écologique ?  (vidéo)

Les Documents format PdF sur le sujet

et les adresses des collectis & Associations anti gas de schiste en France :

Gaz de Schiste et Energie Nucléaire les documents Pdf

 

Si vous souhaitez réagir à cet article la page commentaires est ici.

 

 A.ACCUEIL Blog HomeNaturo

 

homenaturo

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel - dans ACTUALITES
commenter cet article

commentaires